Association
des moulins du Québec
(AMQ)
Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
 
 

Services disponibles

Visites guidées disponibles

Service complet de restauration

Aire de pique-nique disponible

Site accessible aux handicapés, sauf une partie du moulin.

Animaux autorisés sur le site seulement.

Vente de produits : Bois de construction et bardeau

 

Fonction
Force motrice
État de fonctionnement

Moulin à scie

Actionné par l'eau

En activité

 
 

État de conservation

Construit en 1889

Moulin restauré

Mécanisme intégral (restauré en 2012)

 

 

 

Désignation 
Classement patrimonial

Le moulin est aussi connu sous le nom de moulin de la Rivière-aux-Saumons

Moulin classé, par Québec en 1979 comme bâtiment (ou bien) patrimonial 

Cité par la municipalité

 

Le moulin des Pionniers de La Doré

Municipalité: La Doré
Région: Saguenay-Lac-Saint-Jean

Pour accéder à la carte des moulins Carte

 

 

Coordonnées

4205, Chemin des Pionniers, La Doré

Téléphone 418 256-8242  

Site Web

Courriel

Horaire

Ouvert du 13 juin au 20 septembre 2015
de 9h00 à 18h00

En basse saison
11 mai au 12 juin et 21 sept. au 31 oct.
Sur réservation seulement.

 

Horaire et frais d'admission

Ouvert du 09 juin au 16 septembre 2018
De 9h à 18h

Sur réservation en basse saison soit du 06 mai au 09 juin et du 18 sept au 31 octobre 

Tarification:

Visite du moulin
   19$/ Adulte      
   18$/ Age d'or (65 ans et +)  
   15$/ Étudiant (12 à 18 ans)
   52$/ (Famille 2 adultes et 2 enfants)  
   Gratuit / (0-11ans)  

Taxes incluses

 
Vign_Visuel_2018

Journées des moulins 2018

Programmation 2018 non confirmée, voir le site Internet du moulin

Mais à titre indicatif en 2017 ouvert les 3 jours de 9h à 18h

 

 
Vign_Pine_dartiste

Points d'intérêts particuliers

Le tuyau d'amenée d'eau, barrage, scie et chariot baladeur, turbines et forge.
 
Le moulin est un des rares encore en fonction au Québec. Tout comme à l'époque, il produit encore aujourd'hui du bois d'excellente qualité servant au domaine de la construction.

Comme il est toujours en fonction, les visiteurs peuvent réellement voir le résultat de tous ces mécanismes de fonctionnement. Ils peuvent aussi voir les conditions de vie des hommes qui pratiquaient ce métier d'autrefois.

Le moulin produit des matériaux mais aussi du bardeau. Les enfants peuvent d'ailleurs créer une peinture lors des ateliers qui leurs sont réservés. Le bois produit peut être acheté directement du moulin. 

Outre le moulin, il y a différents édifices à visiter, dont la Maison de Marie (1901), l'Atelier Félix Trottier & fils (1894), le Bâtiment thématique «D'Hier à aujourd'hui», le Camp du draveur, la Tour de feu, le Chalet d'accueil et sa Boutique souvenir et la multitude de sentiers pédestre sur le site.
  

La forêt enchantée
Elle se présente sous forme d'un sentier avec aire de pique-nique, balançoires et même une maison aménagée pour les enfants.  Vous y trouverez des contes portant sur la forêt, écrits par des artistes régionaux, des animaux en bois et même d'énormes bleuets.  

Même les moins jeunes y retrouveront leur cœur d'enfant.

 
Vign_doc-historique

Historique du moulin

Construit en 1889, le moulin de la Rivière-aux-Saumons a toujours été situé à peu près au même endroit mais il était à l’origine beaucoup plus petit.

Avant Télesphore Demers, la scierie n’était constituée que d’un bâtiment rectangulaire, tout juste suffisant pour abriter la grande scie et son chariot, la dégauchisseuse et le machine à bardeaux. L’apprentis, où se trouve l’entrepôt à bois et l’atelier, a été construit plus tard.

Il est difficile de cerner l’évolution du moulin de la Rivière-aux-Saumons avant 1904, mais tout indique que ce n’était alors qu’une toute petite entreprise, destinée surtout à assurer un appui technique au mouvement de colonisation. Il semble en effet qu’à cette époque, le moulin ait surtout servi à scier le bois que lui confiaient les colons des environs. Ce bois était utilisé pour construire les maisons et les bâtiments de ferme, mais il pouvait également être vendu ou échangé contre des denrées que le cultivateur ne pouvait produire lui-même.

Aussi, durant cette période, le moulin de la Rivière-aux-Saumons n’était qu’un petit atelier de sciage utilisé par les colons des alentours plutôt qu’une entreprise de commerce de bois. La plus grande quantité de bois scié n’appartenait pas aux propriétaires du moulin, mais bien à ceux qui avaient coupé les arbres sur leurs terres et qui utilisaient les services du moulin contre rémunération.

 
Créer un site avec WebSelf
© 2013